Semaine 49/50

22 avril 2019 0 Par Aude Tripet
du 11 au 24 mars
LA semaine, en points forts
  • Lundi 11, brunch chez Christian et Marie Piccard, avec aussi Sylvia et Paul-Henri, qui est le frère de Marie. Nous y avons passé un super moment, d’autant qu’ils avaient sortis les jouets de leurs petits-enfants pour nos loupiots. Après ça, encore un arrêt à Grande-Anse, où cette fois nous trouvons le bassin où on aurait pu se baigner… si on avait pas oublié la moitié des maillots, les brassards, et si la mer était moins agitée… Bref! Piscine à la maison, et fin des valises… nous partons demain déjà!
  • Mardi, après un repas encore « chez nous », nous partons par la route des volcans, donc par l’est de l’île… Magnifique. En plus de quelques petits breaks d’achats souvenirs et cadeaux, nous nous arrêtons à l’anse des cascades, pour une petite marche, puis à Sainte-Anne pour admirer l’église et manger une bonne glace à la vanille de la Réunion… MIAM!!! Un dernier arrêt dans un parc proche de l’aéroport, et nous nous dirigeons vers celui-ci. Après un enregistrement épique, (MERCI AUDREY et sa maman qui nous ont accompagnés jusqu’au bout), nous prenons un pique-nique et un vol sans encombres (ni sommeil) pour Paris!
  • Mercredi 13, à l’atterrissage, nous sommes retrouvés par Phet, un ami de la famille, qui nous apporte notre voiture. Après un long voyage, nous arrivons chez Papy et Mamie! Youhou!
  • Jeudi matin assez tôt, je laisse David et les enfants pour aller traduire le sommet européen de Sozo, à Aarau… où je retrouve beaucoup d’amis suisses (Marilyn, Dominique, Diane, Sophie, Michel et Nicole… ils sont trop nombreux!), mais aussi quelques américaines… Je fais aussi de belles rencontres, j’entends (et traduis, donc) pas mal d’enseignements très riches, je vis de très belles choses… et je rentre samedi soir tard.
  • Pendant ce temps, David et les enfants vont mettre un petit coup les pieds dans la nuit, et jouent jouent jouent…
  • Dimanche, nous fêtons l’anniversaire de Gabrielle, la maman de David. Le matin, pendant que je fais un gâteau avec les enfants, David est allé au culte au Centre de Vie à Neuchâtel. Ce sera notre église pendant cette période de transition, avant d’aller à Toulouse. Demain, David commence son nouveau job comme moniteur d’atelier au Foyer André… ça va nous changer la vie!
  • Du lundi suivant au mercredi, moi et les enfants avons respecté le rythme de l’école à la maison, profité des parcs environnants et de papy et mamie… pendant que David était au travail. Il est content, ça se passe bien pour lui, il aime cette place de travail.
  • Mercredi soir, nous déménageons: nous allons passer un peu plus de trois semaines hébergés chez Leila, aux Bulles. Leila est une amie de longue date et sa maison a un caractère communautaire depuis toujours; nous y occupons 2 chambres à l’étage et partageons les autres pièces.
  • Jeudi soir, nous passons la soirée de nouveau chez papy et mamie, où Aline, la soeur de David, et son mari Steve, sont de passage pour une nuit. Les enfants sont si contents de les retrouver, c’est beau à voir!
  • Le reste de la semaine est partagé entre démarches administratives et pèlerinages sur les lieux de notre ancienne vie, ponctuée par la rencontre impromptue de Thérèse, l’ancienne maîtresse des enfants à l’atelier de créativité (ils sont si contents!) Nous passons aussi un peu de temps chez Lise et Daniel, où nous récupérons quelques petites choses en garde-meubles. Nous y passons un moment avec eux, ainsi qu’avec Anne-Cécile (une amie qui y est locataire) et ses enfants, qui jouent dehors avec les nôtres.
  • Samedi, journée détente nécessaire au milieu de tous ces changements. (et passer des demi-journées dans des bureaux d’administrations, pour les enfants, c’est un vrai travail, il fat aussi le dire!) Rouvrir un carton de jeux de société qui ont passé une année enfouis, c’était encore mieux que Noël! Les enfants étaient si heureux de retrouver des jeux « d’avant »… Nous y avons passé un bon moment; ainsi qu’un bon bout de a’près-midi au bois du Petit Château, où nous avons visité le vivarium, caressé les chèvres, croisé des connaissances, et bien sûr joué joué joué!!!
  • Dimanche, seconde journée détente, nous avons joué dehors devant chez Leila, puis fait une promenade dans Neuchâtel (le château, la collégiale, la place Pury où nous avons bu un petit sirop…) avant de nous rendre au Centre de Vie pour le culte du soir avec Stéphanie Reader, une québécoise en visite. Quel plaisir d’y retrouver tant d’amis!!!
Quelques mots des enfants
  • A Grande Anse, Joshua: « Oh ben maman… c’est pas marrant, de pas pouvoir se baigner… » Anaëlle: « Bon ben oui mais c’est pas grave! On reviendra! » Moi: « J’aimerais bien te dire qu’on reviendra ma belle, mais c’est vrai que le problème, c’est qu’on prend l’avion demain. On ne va pas pouvoir revenir sur cette plage avant de quitter l’île… » Anaëlle, sans se démonter: « Oui mais maman, est-ce que VRAIMENT c’est la dernière fois qu’on vient à la Réunion? Ben non! Alors on reviendra! » CQFD…
  • Sur la route en rentrant de Paris, Anaëlle: « Mais maman, est-ce qu’on va rentrer chez papi et mamie, là? » Moi: « Oui, c’est ce qu’on vous a expliqué. Pourquoi, tu as oublié? » Anaëlle: « Ben non, j’ai pas oublié, mais c’est juste que je me disais que tu sais, ils vont être drôlement contents de nous voir, papi et mamie! » Joshua: « Oh ben oui, parce que ça fait depuis longtemps qu’ils nous ont pas vus, hein! » Noé: « Moi aussi je suis content de les voir. » Anaëlle. « Mais ça fait encore plus longtemps que Toot et Grand-Père Pierre nous ont pas vus, hein dis maman? » Joshua: « Oh ben oui, ça fait plus longtemps, mais c’est pas grave parce que eux, ils sont plus patients, parce que ils avaient déjà l’habitude de pas nous voir tout le temps… »
  • Noé, dans la maison des Bulles: « Oh mais maman, mais c’est où nourte chambre? » Anaëlle: « Mais c’est là, regarde! Il y a un lit pour toi, un lit pour moi et un lit pour Joshua! » Noé: « Mais c’est où nourte maison à nous? » Anaëlle: « Ben justement, c’est qu’on a PAS de maison. » Noé: « Mais après on va avoir une maison! » Anaëlle: « Oui, quand on aura une maison, elle sera belle, et on aura une piscine, même, parce que j’ai demandé à Jésus. »
Détails et compléments

Avant de quitter la Réunion, quel cadeau de connecter encore avec la famille Picard… Quel beau témoignage ils nous ont laissé! Nous avons vraiment passé une jolie matinée en leur compagnie! La dernière journée du mardi fut enchanteresse, malgré les chaleurs encore très forte, et nous sommes ravis d’avoir pu admirer encore de nouveaux lieux et paysages avant de partir… Certain que nous avons envie de revenir!

Evidemment, le retour n’est pas si simple… Nous avions 32 degrés celsius au décollage; plus que 4 à l’atterrissage, et aux alentours de 0 à notre arrivée en Suisse, où nous nous sommes même plantés dans la neige un moment (heureusement que David est un si bon conducteur, je ne sais pas ce que j’aurais fait!!!). Mais il n’y a pas que le climat qui change si fort! Le voyage est terminé, et tout nous le fait sentir. Notre rythme est bousculé, David n’est presque plus avec nous la journée, il travaille, et nous devons commencer à organiser notre installation en France, ce qui n’est pas léger, administrativement parlant.

David et moi faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver notre équilibre et rythme familial, mais il est vrai que n’habitant pas dans un chez nous, c’est un peu plus compliqué que ça ne devrait… Nous nous réjouissons de la mi-avril, où nous aurons un gîte près de Morteau, jusqu’au 10 août… Nous ne savons pas encore comment l’été va s’articuler, mais pour l’instant nous nous concentrons sur les démarches urgentes (inscription dans les administrations françaises, achat d’une voiture, etc…) Dès que possible, nous chercherons un logement pour notre arrivée en août sur Toulouse, et bien sûr un travail là-bas aussi… Une étape à la fois.

Notre voyage sabbatique est donc terminé, bien que ce soit loin d’être la fin de nos aventures… Le nouveau rythme signifie, comme vous l’avez remarqué, que j’ai beaucoup moins de temps pour écrire les articles de notre blog. Vous aurez donc encore des nouvelles par ce biais, mais de façon plus espacée, peut-être toutes les quinzaines ou tous les mois… on verra!

En attendant, nous avons bien l’intention de continuer de profiter de la vie, de découvrir avec émerveillement ce qui nous entoure, de privilégier nos relations les uns avec les autres et avec nos amis… Et bien sûr, vous êtes bienvenus de nous contacter pour se voir, si vous en avez l’envie!

A une prochaine fois, les amis! Et merci pour votre fidélité!