Semaine 12

6 juillet 2018 0 Par Aude Tripet
Du 25 juin au 2 juillet

Cette semaine était tellement pleine d’aventures que nous avons une vidéo de 20 minutes. C’est pourquoi elle est répartie en 5 épisodes, que vous pouvez voir en cliquant sur les liens ci-dessous :

  1. Départ de Montréal et le Fjord du Saguenay
  2. Les alentours du Chalet à l’Anse St-Jean et la plage de L’Anse St-Etienne
  3. Observation de Bélugas proche de Tadoussac
  4. La Fête du Canada, à Québec City
  5. Les 40 ans d’Aude en famille

Une fois n’est pas coutume, on finira la narration de la semaine par le lundi inclus, parce que c’était mon anniversaire, et qu’on l’a fêté avec mon frère!
Et donc…

LA SEMAINE, EN POINTS FORTS:

  • j’ai eu 40 ans lundi!!! On a fêté ça à Québec avec mon frère Jacques et sa famille, Laurence, Agate et Léona. Une journée très très chaude (des températures exagérées, vraiment!) mais aussi très détendue et sympathique.
  • On a vu des baleines!!! Plein de bélugas magnifiques!
  • On a quitté Montréal, et on a passé quelques jours dans un chalet magnifique, en pleine forêt, dans le Saguenay… magnifique; mais dangereux: on s’est fait dévorés tout crus par des mouches à gibier très voraces, pas cool!
  • On a joué presque toute une journée sur une plage immense, dans le Saguenay, et on a vu la marée monter vite vite, c’était excitant et fun!
  • Joshua a pu faire une belle randonnée tout seul avec papa, pendant que Noé et Anaëlle découvraient les abords du Saguenay avec maman.
  • On a vu les cousines! Les enfants ont beaucoup joué avec elles.

LES PLUS DE LA SEMAINE POUR LES ENFANTS

  • On a vu plein de baleines! Et en plus on était à un endroit où on a pu apprendre plein de choses sur les animaux marins (Joshua).
  • On a mangé des glaces chez Jacques (Anaëlle).
  • On a bu se baigner dans une vraie grande eau de rivière mais c’était salé, et quand on buvait la tasse, c’était vraiment beurk! (Anaëlle).
  • On était sur une plage où il y avait tellement de sable, et j’ai construit un barrage, et la plage était vraiment immense!!! (Joshua)
  • C’était rigolo parce que quand la marée était basse, on pouvait aller jusqu’à l’eau mais il y avait des endroits avec des petits trucs d’eau et parfois elle était très chaude, et parfois elle était très froide! alors on rigolait avec maman, et on essayait de trouver lesquelles en marchant dedans… (Anaëlle)
  • On a aussi eu une glace dans le village après la plage et c’était des glaces couvertes de bon chocolat, mais des vraies glaces avec de la crème! (Joshua). (Traduction: on les a emmenés chez un bon glacier et on leur a offert des cornets trempés dans du chocolat…)
  • Par contre c’était pas bien au chalet parce qu’il y avait tellement mais tellement de moustiques et de mouches qui nous piquaient et ça faisait vraiment mal!
  • Wha où papatiers? (Ils sont où les pompiers?) (Noé) C’est sûr que là pour le coup, on les entendait moins souvent qu’à Montréal!!!

DE DECOUVERTES EN DECOUVERTES

Lundi, nous avons commencé la journée par un bon nettoyage final de l’appartement que nous avions occupé depuis notre arrivée jusqu’à ce jour. Nettoyages, lessives des draps etc… nous nous sommes appliqués à rendre un bel appart; et sommes partis sans encombres. Nous avions pris le temps de prendre un bon brunch dans un restaurant au coin de la rue, ce qui était quand même bien sympathique (même qu’ils étaient à court de saucisses…) Sympa, un petit déjeuner au restaurant, il faut le dire!

Après avoir quitté Montréal; nous avons pris la route en direction du Saguenay. C’est une magnifique région de fjords, au centre du Québec (donc plutôt au Nord mais pas non plus dans le grand Nord!) Le fjord du Saguenay part du Saint Laurent vers l’ouest, et nous avons longé ce fjord en traversant d’abord la région de Charlevoix… c’est juste tellement beau qu’on avait envie de s’arrêter faire des photos toutes les 5 minutes. (D’ailleurs pour finir on a pas trié ce qu’on a mis sur le diaporama, on en a juste mis au hasard… On y aurait passé une journée sinon!!!)

Nous avions loué un petit chalet au bout de la route dans un coin de forêt tout tranquille… fonctionnel, agréable, avec même quelques livres pour les enfants! Mais totalement cerné par les moustiques et autres bestioles en tous genres. Dès notre arrivée, nous avons compris que ce serait compliqué à gérer: on ferme constamment les moustiquaires, on se badigeonne d’anti-moustiques, et on espère pour le mieux!

Tant que nous avons vadrouillé, ça allait, mais passer le jeudi près du chalet était difficile: partout nous nous faisions piquer, à la moindre petite sortie, dans notre (très grand) jardin ou dans les entiers avoisinants… Pas seulement par les petits moustiques, dont la morsure est certes vive mais surtout passagère… Ce sont des mouches à gibier qui se sont attaquées à nous, et croyez-moi ça fait VRAIMENT mal! Du coup, heureusement que jeudi y était notre dernière journée, parce que vraiment ça nous donnait envie de partir!!!

Alors, retour en arrière: arrivés lundi soir, nous avons mis le mardi à profit pour aller découvrir une partie du parc national du Saguenay. Un petite balade à la portée de tous près du fjord, où nous avons rencontré une guide qui a proposé des jeux aux enfants, et nous a renseignés sur tout un tas de choses. Puis nous nous sommes dirigés vers la Baie Eternité (Rien que le nom c’est joli). Là, Joshua a grimpé avec papa pour voir d’un peu plus haut. Ils ont pu voir une grotte, qui en réalité est une énorme pierre plate tombée contre la montagne de façon à créer un toit. Ils ont pu monter un peu plus haut encore, et ont eu beaucoup de plaisir. Pendant ce temps, Anaëlle Noé et moi avons joué les aventuriers sous les arbres et près de la rivière, en faisant jouer notre imagination. Anaëlle aurait en temps normal certainement participé à la randonnée, mais elle était toute malade, ce jour-là… Mais ça n’a pas duré, heureusement!

Le lendemain, direction la plage Saint Etienne, à marée basse… Elle est absolument immense! Quand la marée se retire, elle doit faire un kilomètre de profond, sérieusement! On a posé nos affaires, et évidemment, Anaëlle a pris par la main le premier adulte possible (moi) et est partie en courant vers l’eau! Les adultes se sont relayés, mais dans l’ensemble, Anaëlle a passé le plus clair de son temps dans l’eau, et Joshua à jouer dans le sable. Noé est passé de l’un à l’autre avec un plaisir évident. Anaëlle a beaucoup ri à la découverte des courant d’eau laissés en arrière par la marée: certains chauds et d’autres vraiment froids, comme on a ri ensemble! Noé nous suivait, mais il préférait vraiment les petits points d’eau chaude aux courants d’eau froide!

Il y a eu bien sûr la première chute d’Anaëlle dans l’eau: « Mais maman, c’est pas drôle, ils ont mis du sel dans l’eau, c’est dégueulasse!!!! » Apparemment son papa avait dit la même chose petit. J’ai dû lui expliquer que si on voyait une rivière, c’était de l’eau de mer qui y coulait… ça ne l’a pas déstabilisée bien longtemps! Plus tard quand la marée est montée, c’était excitant de voir presque à l’oeil nu l’eau couvrir la plage à une vitesse folle! Nous nous sommes repliés sur le morceau de plage qu’il restait, un peu en hauteur pour un picnic bien mérité: ça creuse l’air de la mer!

Après ça, encore quelques jeux dans l’eau et le sable: avec papa, Anaëlle a trouvé une grosse souche dans l’eau, qu’elle a utilisée comme radeau, et Noé a voulu les rejoindre avec maman. Nos voisins sur la plage ont proposé de prendre une photo, ce qui était sympathique, et ce à quoi vous devez les clichés trouvés dans la vidéo!

Il fallait quitter la plage, surtout à cause de la fatigue des enfants (au bout de 3h30, plus personne n’avait grande force!) alors nous nous sommes dirigés vers le joli petit port de l’Anse Saint Jean, où on m’a accordé 20 minutes pour faire du shopping dans un magasin qui me tentait bien. David a profité du port avec Anaëlle pendant que les garçons se reposaient dans la voiture… Les Rebelles des Bois ne vend (presque) que des articles fabriqués au Québec et à mon avis, que des jolies choses! J’y ai trouvé un cadeau pour l’anniversaire de ma maman, et quelques habits pour moi (j’en avais bien besoin). Juste à côté est installé un bar à lait (c’est-à-dire un glacier), et nous avons offert un bon et beau goûter aux enfants, qui étaient ravis.

Retour au chalet, on aurait voulu faire un feu de camp mais la sécheresse nous l’interdit… alors on a fait des grillades, et on a bien bien dormi! Jeudi on avait prévu une journée de calme et de jeux au chalet, c’est ce qu’on a fait, sauf que toute sortie était totalement déraisonnable: j’ai emmené les enfants suivre un sentier pendant une vingtaine de minutes, nous sommes rentrés en courant et j’ai immédiatement pris une douche glaciale pour calmer les brûlures infligées par les mouches… vraiment douloureux! Les enfant ont pris un long bain frais, mais Joshua et moi étions les plus attaqués. Départ demain, c’était notre bonne consolation!

Vendredi, donc, après un bon brunch (j’ai même fait péter les saucisses!), nous avons repris la route, en direction de Tadoussac. Tadoussac, c’est LA ville des baleines. Si vous voulez voir des baleines en été, tout le monde vous dira d’aller à Tadoussac. Sauf que les croisières et autres sorties en mer pour aller voir les baleines sont TRES TRES TRES coûteuses et pas nécessairement recommandées pour les petits… nous étions assez embêtés. Alors nous avons prié, David et moi, chacun de son côté, que nous puissions voir des baleines depuis les côtes (ce qui est parfois possible).

Après deux heures de très jolie route (encore, tout était si beau!), nous nous sommes arrêtés à Pointe Noire, juste avant le point de traversée du Saguenay pour aller sur Tadoussac. Pointe Noire n’est pas un village, c’est maintenant propriété des Parcs du Canada, et c’est l’ancien site du phare et des feux qui permettaient de guider les bateaux pour les aider à entrer dans le Saguenay. C’est à cet endroit du fjord que s’arrêtent de nombreuses baleines, et parfois on peut les observer depuis là… On avait décidé de s’arrêter pour voir s’il y en avait, par chance, pour nous éviter de payer une croisière…

OH LA LA! Il y avait une meute (un troupeau?) de bélugas, juste près des côtes!!! Depuis la route, nous les voyions déjà, mais nous nous sommes approchés dans le Parc; quelle beauté, toutes ces baleines! Noé riait et criait (moi aussi moi aussi!) pour essayer de voir mieux dans les jumelles (on les voyait presque mieux à l’oeil nu tellement elles étaient proches); Anaëlle est descendue le plus près possible de l’eau avec son papa pour voir si on les voyait mieux. Nous les avons rejoints dès que j’ai pu arracher Joshua aux nombreux tableaux interactifs et explicatifs sur la vie maritime de la région installés dans  l’ancienne maison du responsable du phare.

Nous étions béatement en train de profiter innocemment, pensant que c’était une scène normale sur ce site, quand on a entendu une famille commenter que ça avait valu la peine d’attendre: 3 heures qu’ils étaient là, et elles venaient à peine d’arriver! Vous pouvez croire ça??? Elles sont venues juste en même temps que nous!!! Nous avons pu profiter du spectacle pendant je pense une grosse demie-heure, quoique nous ayons perdu la notion du temps. Ensuite, nos ventres (et Noé) ont commencé à nous rappeler qu’il était temps de manger, et comme par enchantement, les baleines ont commencé à disparaître! Fou, fou, fou! Nous gardons la conviction que nous n’avions pas prié pour rien, Dieu nous a entendus, vraiment! Les enfants et nous étions totalement émerveillés!

Après notre picnic pris dans le parc, nous avons repris la voiture (re- sur des routes belles à couper le souffle) pour redescendre un peu au Sud, à Québec, pour quelques jours chez mon frère!

Les enfants sont beaucoup apprécié ce weekend avec les cousines, Jacques et Laurence. Noé demandait Agate (qu’il prononce très bien) et Léona (qu’il prononce « Ana ») presque toute la journée! Samedi, surtout, ils ont beaucoup joué ensemble, journée tranquille à la maison…

Dimanche, c’était la fête du Canada! Nous avons profité des fêtes organisées sur les plaines d’Abraham (une immense étendue dans la ville de Québec, lieu historique, qui est aussi utilisé pour de nombreuses festivités en été). Nous attendaient, (entièrement gratuitement!!!!!) des manèges, des spectacles pour enfants, de la mousse dans laquelle on pouvait plonger (les grands ont BEAUCOUP aimé, Noé n’a même pas voulu essayer), des TAS de châteaux gonflables en tous genres, des pompiers qui laissaient s’asseoir dans leur camion (pour la plus grande joie répétée de Noé), des policiers qui laissaient s’asseoir dans leur voiture ET sur leurs motos, le hibou mascotte de la police qui faisait des câlins aux enfants (et peur à Noé); des gâteaux et des fraises (toujours gratuitement, et c’étaient de bonnes fraises du Québec!)… On aurait même pu se faire maquiller, ou prendre des ballons; mais les enfants n’étaient pas trop motivés par le maquillage, ni par la queue pour les ballons. Ils ont eu droit à une barbe à papa (pas gratuite, il ne faut pas exagérer), et nous sommes rentrés au calme. Il faut dire aussi qu’il faisait vraiment très chaud!

Lundi, c’était mon anniversaire… 40 ans, ben oui! Noé a décidé de refuser les couches, alors après quelques accidents, David est allés lui acheter des culottes d’entraînement. Qu’est-ce qu’il était fier, avec ses « culottes de grand »!!! A midi, nous avons mangé tous ensemble, de très bonnes lasagnes au saumon cuisinées par Laurence, et un bon beau gâteau pour mon anniversaire. J’ai même reçu quelques cadeaux, et soufflé mes bougies! L’après-midi étant très chaude, nous sommes allés dans le jardin faire une bataille d’eau; puis les enfants ont eu le privilège de rester la soirée avec leurs cousines. C’est même Jacques qui les a mis au dodo! Pendant ce temps, mon mari m’a emmenée dans un petit restaurant, puis nous sommes allés admirer les éclairs depuis le haut des plaines d’Abraham, où nous étions au sec! Magnifique moment intime et silencieux…

Merci à tous ceux qui m’ont envoyé leurs voeux d’une façon ou d’une autre! Pour ceux d’entre vous qui avaient préparé une enveloppe avant notre départ, nous avons décidé de l’utiliser pour m’offrir plusieurs choses. J’ai des soucis capillaires depuis assez longtemps, et j’ai trouvé un shampooing (coûteux mais naturel) qui semble soigner mes problèmes. (J’ai testé un échantillon et ça m’a bluffée!)  Nous allons donc investir pour ça. Je vais m’offrir une session de thérapie par l’art (Art Sozo, pour ceux qui connaissent); et avec ce qu’il reste, pour dépasser mes limites, la plus grande tyrolienne du Canada (plus de 30 mètres de long…) MERCI beaucoup!

La suite de nos aventures au prochain épisode; mais pour vous donner envie, dès le mardi matin, nous sommes déjà repartis ailleurs!!! 😉

A bientôt!