Semaine 13

14 juillet 2018 0 Par Aude Tripet
Du 3 au 9 juillet

Une semaine passée à Sherbrooke, dans une maison prêtée par les Tendon, à qui nous avions rendu visite quelques semaines plus tôt.

L’avantage d’être dans une maison que les enfants connaissent déjà: ils ont leurs repères et les premiers dodos sont déjà plus faciles!

LA SEMAINE, EN POINTS FORTS:

  • Nous avons reçu la visite de Julie et Niels, un jeune couple suisse qui vient de terminer une formation avec Jeunesse en Mission ici au Québec. Ils sont restés avec nous de mercredi soir à vendredi midi, pour le grand plaisir de tous: les enfants ont aussi beaucoup aimé jouer avec eux!!!
  • Nous nous sommes baignés deux fois dans la rivière Magog, Anaëlle et Joshua ont reçu leurs premières leçons de natation et commencent à se débrouiller pour nager (ou « narcher », quand ils ont leur fond, donc marcher dans l’eau…)
  • Nous avons rendu visite de nouveau à Catherine, les enfants ont eu plaisir à retrouver les amis. Catherine venait de découvrir que des cambrioleurs avaient visité sa maison, et donc les enfants se sont amusés à découvrir des vraies traces de voleurs.
  • Dans la soirée, la police est venue constater les faits; ils ont autorisé les enfants à déclencher les gyrophares, pour leur plus grand plaisir!
  • De nuit, nous avons regardé les étoiles et écouté les grenouilles…
  • Nous avons fait un feu de camp, dans le foyer chez les Tendon, autour duquel on a mangé, puis rôti des marshmallows!!!
  • Dimanche, on est allés à un culte qui offrait un contraste saisissant avec ce que nous avons vécu à La Chapelle… Nous avons pu conclure que nous ne serions pas à l’aise d’exercer dans une église où certaines choses sont pratiquées de cette façon. 🙂
  • Lundi, dernier jour à Sherbrooke (après ça on vous remettra les semaines à l’envers, promis), nous avons pris la matinée pour découvrir un parcours proposé par la ville, à la découverte de fresques murales qui parlent de la vie ici… très intéressant et très amusant!

LES PLUS DE LA SEMAINE POUR LES ENFANTS

  • « Ben aujourd’hui c’était quand même une bonne journée parce que on a pu voir la police, mettre les gyrophares, trouver des vraies traces de voleurs, écouter les grenouilles dans la nuit, et ce matin on avait joué avec Julie et Niels… ben c’était quand même vraiment une bonne journée! » (Joshua)
  • « Ouais, même qu’on a pu aussi regarder les étoiles avec maman, et même aussi qu’on a joué avec les amis, et aussi Othniel elle m’a montré sa chambre avec ses jouets à elle de fille! » (Anaëlle)
  • « Ah pihiisse! Ah pihisse!!! » (Noé; comprendre: la police! la police!)
  • C’est nous qui avons trouvé toutes les petites fées et les petits lutins sur les fresques, et même qu’on était trop fort, et aussi les sauterelles on les a toutes trouvées!
  • Maintenant on sait nager, presque! Et moi, j’ai nagé très très loin jusqu’à une bouée, et ensuite une autre bouée, et même la troisième! (Anaëlle)
  • Ma aji, dans wo, ma aji! (Moi aussi dans l’eau, moi aussi! Noé)
  • Dans la maison il y avait un chat et il nous faisait un peu peur mais il était gentil mais à la fin on l’avait perdu. Mais il va revenir.
  • On a beaucoup joué du piano, et même qu’on joue très bien, tu sais!
  • On a fait plein de dessins, et même des très beaux, parce qu’on s’est appliqué.
  • On a tondu la pelouse avec papa et c’était trop cool!
  • On a rangé tout le bois avec papa, et après on a fait un beau feu, et on a grillé des chamallows!!!! Et c’est trop super super bon, et on en avait partout, mais c’était trop COOOOOOOOL! Et on a même pu en refaire au barbecue après!
  • Ma aji, ma aji, ma!

UNE SEMAINE DANS LA CANICULE

En descendant de Québec, nous avions besoin de nous arrêter prendre de l’essence… rien ne pressait mais il fallait le faire avant d’arriver. Seulement, Noé s’étant endormi dans l’auto, nous n’avions pas envie de nous arrêter trop tôt. Après 4 stations où nous hésitions à nous arrêter, nous avons choisi au hasard, sur le bord de la route, une petite station au look typique d’ici… dont les gérants sont un couple chrétiens, qui avait justement besoin d’encouragements! Ce « HasarD » nous a bien encouragés nous-mêmes!

Arrivés à Sherbrooke, nous avons décidé de dormir à nouveau dans le sous-sol de la maison. Elle était entièrement à notre disposition, et nous aurions pu utiliser les chambres à l’étage, mais vraiment la chaleur était plus tolérable en bas! De nouveau, les enfants ont pu dormir tous ensemble dans le même lit: un matelas double posé au sol, les enfants alignés à l’horizontale, et voilà! L’endormissement n’est pas toujours évident, mais c’est pratique et c’est sympa!

A notre arrivée, nous avons pris le temps de prendre possession des lieux… le chat n’était pas trop sûr d’être contents que nous soyons là, et semait régulièrement des traces de sa domination sur les lieux. Les enfants se sont fait un plaisir de jouer dans le jardin (les balançoires, toboggan), mais aussi à dessiner dans la maison, manger sur la terrasse, jouer au piano (surtout après avoir découvert le mode démo, qui leur permettait de faire jouer le piano tout seul)…

Dès le lendemain de notre arrivée, nous avons été rejoints par Julie et Niels, que nous connaissons depuis déjà longtemps… C’était vraiment un plaisir de les accueillir, d’entendre ce qu’ils avaient vécu les derniers mois (incluant un séjour de 2 mois au Groenland), et de partager avec eux sur tout un tas de choses… Nous avons pu aller à la plage ensemble, d’où toutes les photos magnifiques que vous pouvez admirer dans la vidéo. La fois suivante où nous sommes allés à la plage, nous étions assez occupés à les surveiller dans l’eau pour ne pas prendre beaucoup de photos…

A la plage, royaume du bonheur des enfants, Joshua a pu s’adonner à la construction de toutes sortes de circuits en sable, Anaëlle ne sortait plus de l’eau, où j’ai pu lui apprendre à battre des pieds et à brasser devant pour avancer intentionnellement. Elle a bien pris ses repères. Noé quant à lui a eu aussi beaucoup de plaisir à jouer avec maman dans l’eau. Petite anecdote toute simple: Je chantais: « en bateau, ma mie, ma mie, en bateau, ma mie sur l’eau; quand il fait de petites vagues, mon bateau va bien sur l’eau; Quand il fait de grosses vagues, mon bateau fait plouf dans l’eau! » Et Noé, tout à coup: « maman? Est où Papy? »

Nous avons passé vraiment longtemps sur cette plage, et c’était vraiment un bon moment. Puis près de nos affaires s’était installé un papy qui avait l’air tout gentil. Nous avons discuté avec lui, et il s’est avéré que c’était un prêtre, originaire de Sherbrooke mais exerçant en Avignon! Décidément, les rencontres, cette semaine!!!

Vendredi midi, les amis nous ont quitté après le repas… Le soir, nous étions invités à souper chez Catherine, chez qui nous étions déjà allés lors de notre précédent séjour à Sherbrooke. Les enfants (et nous) étaient particulièrement réjouis de retrouver leurs amis. On se réjouissait de bénéficier de nouveau de la piscine, mais le temps avait tourné à l’orage, ce qui rendait la baignade … une mauvaise idée. Mais bref. Arrivés sur place, Catherine était un peu choquée. Elle venait en réalité de découvrir qu’elle avait été cambriolée. Du coup, elle avait appelé la police qui devait arriver d’un moment à l’autre. J’ai donc emmené les enfants tous jouer un moment « chez nous », pendant que David restait avec elle. Pour finir la police devait repartir et revenir en fin de soirée, donc nous sommes retournés. David avait pu faire un tour avec elle, pour vérifier ce qui avait été cassé, volé, etc… Pas de dégâts trop importants, tant mieux. Nous avons donc mangé ensemble, puis pris le temps de prier pour Catherine et dans la maison.

De leur côté, les enfants étaient en mode « détective », et ont cherché tout ce qu’ils pouvaient trouver comme « traces de voleurs ». Il sont vraiment vécu ça comme un jeu, et attendaient la police avec joie… Alors que nous partions, la voiture de police s’est justement garée devant la maison. Nous avons pu saluer les policiers, et les enfants ont tour à tour été invités à déclencher le gyrophare. La nuit était tombée, et c’était donc vraiment super impressionnant de voir les lumières se projeter dans la nuit. Ensuite, pendant que David discutait avec la policière, les enfants ont joué autour du petit étang devant la maison. On a pris un moment ensemble pour s’asseoir et écouter les grenouilles et regarder les étoiles. Trop chou.

Le lendemain, journée à la maison: David a tondu le gazon avec l’aide des enfants, il a entrepris de ranger le bois, etc., puis le soir a allumé un feu de camp (yeah!!!) Nous avons mangé autour du feu, les enfants installés sur un banc que David avait improvisé avec le bois. Une fois les assiettes vidées, nous avons sorti les marshmallows pour les griller au bout de bâtons ramassés dans la forêt avoisinante, pour le plus grand bonheur des enfants. C’est chaud, mais c’est vraiment bon! Entre les bâtons collés au T-shirt, les mains poisseuses, les bouches de clown, on s’est félicités d’avoir prévu une douche après le souper, mais on a tous eux beaucoup de plaisir.

Dimanche, nous voulions aller au culte. Nous avons choisi une église pour les liens qu’elle a avec des personnes que nous connaissons à Montréal… bon. j’ai déjà dit ce qu’il y aurait à dire. Le fait que c’est le début de l’été et les équipes s’organisent (pour les enfants, pour l’accueil), n’a certainement pas favorisé l’impression que cette église nous a fait.

Bref, nous sommes allés pique-niquer  la plage après ça, et avons de nouveau profité un bon moment dans l’eau. Cette fois Joshua a réussi à vaincre ses craintes et a pu trouver comment battre des pieds… très bon progrès! Il n’en reste pas moins que ce qui l’amuse le plus c’est de jouer au sable; mais il était très fier de lui, et à juste titre.

Lundi, nous sommes allés dès le matin en ville de Sherbrooke. La ville propose un parcours plus ou moins interactif au travers duquel on peut découvrir jusqu’à 16 fresques murales réparties dans la ville. Toutes parlent de l’histoire de la ville, mais aussi de sa vie contemporaine. Une application permet d’en apprendre plus sur ce que chacune représente, et donne une liste d’objets plus ou moins cachés à découvrir dans la fresque. Il y avait par exemple toujours un lutin ou une fée cachés quelque part, mais si petit et dans de si petits recoins qu’il fallait parfois vraiment chercher. Les enfants sont rapidement devenus experts. Une sauterelle nous a une fois donné bien du fil à retordre, mais nous l’avons trouvée.

Le parcours était agréable, la chaleur tolérable (un peu moins sur la fin mais ça allait encore), l’ensemble instructif et assez ludique. Les enfants ont bien marché, mais nous ne sommes pas allés toutes les voir; ça aurait pris beaucoup trop de temps. Et au bout d’un moment ce n’était plus si fun, non plus. Mais en tout cas, comme les photos en témoignent, c’était vraiment beau et amusant.

A midi, Yannick et Aquila Tendon nous ont rejoint (Yannick est le fils de Eric et Emmanuelle qui nous prêtaient leur maison) pour le repas; puis nous avons remis la maison en ordre et refait les valises, pour repartir, en direction de Gatineau cette fois… La suite au prochain numéro!

A bientôt!