Semaine 20/21

8 septembre 2018 5 Par Aude Tripet
du 23 août au 2 septembre

LES POINTS FORTS DE LA SEMAINE

  • le 23 août, nous avons quitté Québec pour venir nous installer à Saint Mathieu de Beloeil, dans la grande banlieue sud de Montréal.
  • on est dans une nouvelle maison, où on va rester jusqu’à ce qu’on quitte le Canada, on part donc d’ici le 25 septembre.
  • Vendredi 24 août, Aline, une cousine allemande de David, nous a rejoints! Elle va rester avec nous jusqu’à Noël, on verra après. Elle nous aide un peu avec la maison et les enfants, et nous on l’aide à parfaire son français et à chercher sa voie devant l’immensité de la vie. Elle a 18 ans, c’est sa première fois loin de ses parents pour si longtemps, et c’est à la fois défiant et excitant pour elle. Nous sommes très contents de l’accueillir dans notre famille.
  • Dimanche 26, nous sommes allés au culte à l’église Sans Frontières. C’est là que sont pasteurs Tabitha Lemaire et Luc Dumont, pour ne citer que les plus connus. Nous nous réjouissons de connecter avec eux! Après le culte, nous avons trouvé un marché public (groupement de petits commerces alimentaires) qui nous a totalement séduits!
  • Lundi, c’était la rentrée de l’école à la maison!
  • Le mardi, David a pu retourner aux bureaux de La Chapelle! C’est agréable de reprendre contact avec ces amis, de voir déjà beaucoup de nouvelles têtes, de voir comment certains projets ont évolués…
  • Le mardi, pendant que David était aux bureaux, nous avons emmené Aline voir le Mont-Royal. Ensuite David nous a rejoints et nous avons parcouru le vieux Montréal ensemble.
  • Le mercredi, David et moi sommes allés visiter les locaux de emci.tv; une télévision chrétienne basée dans la région! Visite intéressante, et bons contacts. Pendant ce temps, Aline donnait aux enfants leur première leçon de danse dans un parc près d’un lac, où nous avons ensuite pique-niqué ensemble.
  • En rentrant, nous avons fait un arrêt à Chambly, espérant y visiter le fort, mais il faudra y retourner une autre fois: une forte tempête annoncée les forçait à fermer plus tôt que prévu.
  • Le vendredi, sortie au Parc National du Mont Saint Bruno, proche de chez nous! Wow: plein d’animaux nous ont surpris: écureuils, tamias suisses, biche et ses deux faons, oiseaux (des pics épeiches!) et même un couple de ratons laveurs!
  • Le samedi, dernière journée avec mon frère et sa famille, à Victoriaville, à mi-parcours entre Québec et Montréal. Nous avons visité le grand (et splendide) parc botanique Marie-Victorin.
  • Le dimanche 2 septembre, enfin, après un culte à Sans Frontières, où on se sent vraiment bien, Aline a gardé les enfants en fin de journée, et David et moi nous sommes échappés pour aller au culte du soir de la Chapelle au Mile End.

LES PLUS DE LA SEMAINE POUR LES ENFANTS

  • On a une belle maison, et en plus on a un jacuzzi, et il fait des bulles, et il y a de la lumière dedans mais on a pas encore pu y aller dedans quand il fait nuit. (Joshua) Et moi j’aime trop aller dans le jacuzzi! (Anaëlle) Oui moi le leux dans chacussi moi! (oui moi je veux aller dans le jacuzzi!) (Noé) C’est trop bien le jacuzzi, on peut y aller toute la famille dedans même avec Aline, et c’est bon chaud (Joshua) Mais par contre on peut pas nager comme dans une vraie piscine, hein! (Anaëlle) Oui moi l’aime la piscine moi! (Noé)
  • On a Aline qui est avec nous, et même elle va rester jusque Noël, et on est contents! (Joshua et Anaëlle) ANIIIINE!!! Che t’ainnne! (Noé)
  • Quand on est allés dans le parc (du Mont Saint Bruno), moi j’ai pas vu les ratons-laveurs, mais par contre j’ai vu beaucoup de tamias (Anaëlle). Oui, et on a vu plein d’oiseaux aussi, et des arbres avec des jolies formes et des biches! (Joshua). Non, des cerfs! C’est un cerf! (Noé) Non c’était la maman, et ça s’appelle une biche. (Joshua) Oui, une biche. Il est où le papa? (Noé)
  • On est allés dans un autre parc où c’était loin, mais on a joué avec Agate et Léona. (Joshua) Ah oui, même avec Agate on était les deux filles en violet! (Anaëlle) Encore euh parc! (Noé) Il y avait des sculptures et des trucs rigolos, et aussi un tunnel, et on a même marché dans la fontaine. (Joshua) Euh… on s’est ASSIS dans la fontaine, même, tu veux dire! (Anaëlle) rires…
  • Ah oui, après le parc avec les cousines, on est allés prendre une glace, et il y avait une petite pelouse, bref, et on a fait la course des Pikates! (Joshua) Ah oui, trop drôle, on se courait après et on criait « Attention les pikates!!! » (Anaëlle) Des pikates, et des pikates! (Noé) Et moi j’étais le chef des pikates, ou des fois Agate (Joshua) On re-va jouer aux pikates hein dis? (Anaëlle) OUIIII! Les pikates! Les pikates! Les pikates! (Noé) (NDLR: aucune idée de ce que sont les pikates, c’est un mot que Noé dit souvent et les grands l’ont relevé comme associés au jeu, mais on ne sait pas qui sont les pikates. A part qu’ils sont drôles, ou qu’ils font peur, c’est selon…)

NOTRE SANTE

Dans l’ensemble, nous allons bien. Mais nos nuits ne sont pas très reposantes. Joshua a vomi une nuit, il fait pas mal de cauchemars, Noé et Anaëlle se réveillent aussi assez souvent. Nous sommes réveillés tôt (l’invention ingénieuse des volets ou autres rideaux obscurcissants n’a pas dû traverser l’Atlantique…) et avons de la peine à nous coucher tôt… Apparemment il y a toujours quelque chose à faire, un article pour le blog à finir, une location de voiture à vérifier…

Ceci dit, David et moi avons gardé l’habitude prise à Québec de partir à tour de rôle faire un petit jogging (ou marche, selon l’humeur) le matin au réveil, et nous en sentons les bénéfices.

NOTRE SEMAINE

Hé bien ça fait du bien de pouvoir de nouveau poser ses valises, tout vider, tout ranger dans des placards, et se sentir un minimum chez soi. Cette maison est vraiment super: elle est lumineuse, juste assez spacieuse, on a un jardin, une terrasse avec table, chaises et grill, un jacuzzi, et un parc de jeux au bout de la rue! Le quartier est très tranquille, et la propriétaire et sa fille, qui habite en-dessous, sont VRAIMENT très sympathiques!!!

Louise, la maman et propriétaire, travaille pour un organisme humanitaire, et voyage beaucoup dans le monde dans des régions pauvres… Une toute autre ouverture d’esprit que ce nous avons trouvé à d’autres places. Une de ses filles, Janouka, partage un appartement en sous-sol avec un de ses amies, Karelle. Elles sont adorables les deux, et nous nous croisons toujours avec plaisir. Je les ai invitées à partager les pancakes avec nous quand j’en fait le samedi (elles travaillent la semaine…) et pour l’instant nous avons eu le plaisir d’avoir Janouka 2 fois pour des pancakes. Elles et leur petite chienne Kali sont une grande source de joie pour nous tous. Les enfants les aiment beaucoup, et le leur rendent bien! Nous avons croisé leurs chums (leurs copains, quoi!) qui sont aussi de chouettes gars.

Elles ont invité Aline à se joindre à elles dans des soirées entre amis, et l’ont emmenée notamment dans le vieux Montréal de nuit, pour une soirée dans un bar folklorique, où tout le monde chante avec les musiciens live de vieux chants québécois… dépaysement assuré pour Aline, dont le français n’est pas encore bien sûr… Mais elle s’en sort admirablement bien, et nos voisines l’ont bien aidée à passer deux belles soirées! Trop chouette!

Le jeudi 23, à notre arrivée, nous avons surtout pris nos marques, et vidé un peu de valises le 24 avant d’aller chercher Aline à l’aéroport. Une aventure en soi! De voir tous ces avions, d’attendre… de la voir arriver, de prendre la bus pour aller du parking gratuit à l’aéroport lui-même et retour… toutes ces petites choses qui font la journée des enfants! Noé était heureux de prendre le « bus oranche » et a pleuré quand il a fallu en descendre parce que nous étions arrivés à la voiture! Le chemin de retour a permis à Aline de voir déjà quelques images de Montréal, notamment le Pont Jacques Cartier et la vue de la ville depuis là-haut.

Après une nouvelle journée d’adaptation au nouveau lieu, le dimanche nous sommes allés au culte à l’église Sans Frontière. C’était un culte un peu spécial, car ils accueillaient des personnes qui allaient s’engager avec eux pour un temps (une jeune sud-africaine qui va gérer leur comptabilité et Olivier, que nous connaissions déjà, qui vient de la Réunion, pour s’engager dans la prière pour les malades, dans et hors de l’église.) La pasteur Tabitha Lemaire, qui savait déjà que nous venions, en a profité pour mentionner que nous étions là. A ce moment, j’accompagnais les enfants dans l’espace qui leur est préparé, mais David était là. Ensuite un couple a témoigné pour se présenter, ce sont des Français (de la région du Havre) qui viennent de s’installer ici et qui rejoignent l’équipe pastorale.

Nous nous sommes sentis bien dans cette église, nous nous réjouissons de pouvoir connecter avec l’équipe pastorale, dont nous connaissons un peu certains membres et savons que nos sensibilités sont proches. Joshua et Anaëlle n’ont pas tant aimé le culte que ça, apparemment des grands leur ont mené la vie dure. Tous les enfants étaient ensemble, ce qui n’est pas habituel… Heureusement que pendant la louange ils étaient avec nous et ont passé de bons moments!

Juste après le culte, nous pensions aller au restaurant libanais (la chaîne de restaurant qui était près de notre appartement dans Montréal); mais voilà qu’en réalité nous nous sommes retrouvés dans un marché, dans lequel est installé un food court; une place remplie de tables et chaises autour desquelles sont installés des restaurants différents. On commande ce qu’on veut à qui on veut et on peut manger ensemble. Du coup, nous y avons mangé (sushis, libanais et mexicain), puis avons profité de belles devantures de fleuriste, d’alimentation orientale, de torréfacteur, d’un fromager qui a même de la vraie Fourme d’Ambert et du vrai gruyère (ses tarifs ne sont pas aussi attractifs que ses produits…, ou plus exactement: l’attractivité de ses prix est inversement proportionnelle à celle de ses produits!) Nous avons acheté quelques petites choses (du zatar, pour ceux qui savent ce que c’est! Miam!) Noé était bien fatigué et s’est presque endormi dans les bras de papa, nous avons finir par rentrer passer une fin de journée au calme.

Le lendemain, c’était la rentrée de l’école à la maison! Au programme, dessins pour ma soeur Anne, donc c’était aussi l’anniversaire, révision de l’alphabet (écrit pour Joshua), et autres exercices… C’est sympa de faire la récréation au parc au bout de la rue! (Merci Aline, ça nous fait une pause à nous aussi!) L’après-midi nous a vu jouer dehors, et profiter du jacuzzi en famille (ici, ça s’appelle un spa). Quelle joie pour les enfants, les mini bulles, l’eau chaude, l’espace relativement confiné mais assez large pour leur permettre de sauter d’un adulte à un autre en faisant semblant de nager… trop trop bien!

Le mardi, David partait tôt le matin avec Janouka, qui l’a emmené en ville, pour rejoindre les bureaux de La Chapelle. C’était bien chouette pour lui de retrouver les amis, de vivre une nouvelle matinée avec eux! De mon côté, j’ai préparé la famille pour une aventure en ville pour la journée. Armés d’un pique-nique, de la poussette et du porte-enfant, pour avoir le choix, et de tout le nécessaire, nous avons d’abord rejoint le Mont-Royal. Beaucoup de travaux dans la ville en ont rendu l’accès un peu difficile, mais nous avons finalement pu nous garer assez près du chalet. Il faisait un temps superbe, et nous avons pu bien profiter de voir des écureuils, de pique-niquer là-haut, de jouer un peu…   Aline n’était jamais venue, et les enfants ont découvert des choses qu’ils n’avaient pas encore remarquées lors de nos dernières visites. Tout le monde y a eu du plaisir!

Pique-nique terminé, nous sommes retournés vers la voiture pour rejoindre David et visiter la vieille ville. Après une aventure intéressante pour trouver où garer l’auto, que nous avons finalement laissée au parc de conférence. De là, nous sommes partis explorer la ville souterraine. Montréal dispose de 31km de tunnels souterrains, reliant des bâtiments les uns aux autres (complexe de bureau, centre commerciaux….) Mais le départ n’était le plus agréable, nous aurions dû partir d’ailleurs, car nous n’avons pu que bénéficier du quartier des affaires… heureusement qu’il en faut peu pour distraire les enfants! Une petite plate-forme, laissez-les monter, et voilà!

Mais ce n’était pas si fun, alors nous avons changé de programme… Une jolie marche dans la vieille ville nous a épargnés les averses, car nous nous arrêtions dans un magasin ou un autre (un glacier, mmmmh!) toujours au bon moment! Même pas mouillés (ou presque), nous avons pu explorer des boutiques artisanales, dans des recoins à l’allure médiévale, et Aline s’est même trouvé des boucles d’oreilles! Belle journée en tout cas!!!

Mercredi, nous avions été invités à visiter les locaux de emci.tv, à environ une heure de route d’ici. La route est belle, vraiment! Le Québec est magnifique. Nous avons pu déposer les enfants avec Aline dans un parc de jeux très proche de la maison qui sert de base et de studio à emci.tv. Là, Aline leur a donné leur première leçon de danse, pendant que nous visitions les studios avec Martine, charmante québécoise, avec laquelle nous avon un bel échange. La visite était très intéressante!

Nous étions bien fiers de nos poussins quand nous sommes revenus vers eux, et qu’ils ont tenté de nous montrer ce qu’ils avaient fait avec Aline. La structure de jeux de ce parc offrait un immense mur à grimper, où Joshua s’est fait plaisir, et malgré le vent qui venait du lac, nous avons bien profité, jusqu’au début d’une pluie qui s’est avérée être une tempête (conduire a même été un peu défiant…) Sur la route du retour, nous avons décidé de nous arrêter au fort de Chambly, mais de nouveau le vent et la tempête (qui n’y était pas encore arrivée mais menaçait de surgir) nous ont fait rebrousser chemin. Nous y retournerons, c’est sûr!

Le jeudi, journée calme avec l’école à la maison, un petit coup de jacuzzi et des jeux au parc.

Le vendredi, nous avons fait une visite au parc national du Mont Saint Bruno. Quelle bonne idée nous avions eue d’acheter un pass annuel pour tous les parcs nationaux du Québec, alors que nous étions dans le Saguenay! Ce pass est bien rentabilisé, et comme ce parc est à 10 minutes de chez nous, nous irons certainement encore!!! La balade nous a émerveillés: nous ne pouvons plus compter combien d’écureuils et de tamias nous avons vu, mais aussi un couple de ratons laveurs, une biche et ses faons, je l’ai déjà dit mais ça reste magique. Nos pas nous ont mené près d’une ancienne grotte, sorte de réplique de Lourdes, puis au bord d’un mini lac, près duquel nous avons joué joué joué (au loup, à faire de la musique, à grimper, au loup glacé…) C’était juste près de là que nous avions trouvé la biche et ses faons, près de là aussi qu’un magnifique pins aux branches tordues et étendues nous a offert un lieu parfait pour une séance photo.

Sur le chemin du retour, nous avons écouté les oiseaux, essayé de les voir (et vu quelques-uns!)… ça me fait penser à cette phrase devenue célèbre de notre Joshua: « Tu le sens, le bonheur? » Oui vraiment, il faut parfois juste le sentir, non…?

Le lendemain samedi, nous faisions la route jusqu’à Victoriaville sans Aline (elle était sortie avec les voisines la veille au soir et préférait se reposer). Là, nous avons pu visiter le magnifique parc Marie-Victorin, sur la très bonne idée de mon frère, que nous rejoignions là. Quelle bonne journée, vraiment! Ce parc m’a fait pensé à ma maman, qui l’aurait beaucoup aimé. Il est conçu en hommage à Marie-Victorin, père botaniste, qui a fait beaucoup de découvertes botaniques dans le Québec. Aujourd’hui, ce parc éducatif, magnifique et reposant insiste sur l’importance de protéger la planète, et s’engager dans les énergies renouvelables, le recyclage, etc… C’est très bien fait, ludique, jamais moralisateur, et surtout tellement beau! Nous avons eu le double plaisir de découvrir ce parc et ses sculptures de plantes, ET de partager cela avec Jacques, Laurence, Léona et Agate.

Je ne sais honnêtement pas ce qui était le plus fun. Joshua s’était emparé du plan et nous guidait pour aller de sculpture en sculpture, et ça faisait plaisir de voir la joie que ça lui donnait d’être notre guide, d’apprendre à se débrouiller de la carte. Le temps passé avec la famille de mon frère, de voir nos enfants jouer ensemble, de voir mon fils prendre la carte et être si grand, de prendre une dernière glace ensemble, de rire et courir avec les enfants, de voir de si belles sculptures végétales, un jardin si peu; je ne sais honnêtement pas ce qui était le plus fun. Ou rentrer le soir et trouver la maison toute rangée et nettoyée par Aline? Non, je blague, ça c’était juste la cerise sur le gâteau.

Dimanche, pour conclure, nous sommes retournés à l’église Sans Frontière, où nous avons bénéficié d’un très bon message donné par la pasteur Tabitha Lemaire, qui nous a encore fait grandir. Les grands n’ont pas voulu rester dans le groupe des enfants, et sont revenus avec nous, mais ont à peu près réussi à nous laisser vivre notre culte. Après ce bon temps, nous sommes rentrés…  et de façon un peu spontanée, David et moi nous sommes échappés (avec l’accord d’Aline) en amoureux! Nous avons décidé d’aller au culte du soir à La Chapelle Mile End, où je n’étais encore jamais allée. J’ai beaucoup aimé l’ambiance très proche, très urbaine, jeune. Nous avons eu du plaisir à retrouver La Chapelle, certains amis…

Après le culte, profitant d’être en amoureux, nous avons exploré rapidement le quartier (sous la pluie) et avons opté pour un souper debout dans la rue. Une échoppe de gnocchi à la nonna (avec une sauce tomate maison VRAIMENT délicieuse) nous a fait plaisir, surtout qu’elle était contre un des meilleurs bagels de la ville, et nous avons dégusté leurs délicieux bagels tout-garni… MMMMMH!

Voilà pour une bonne et belle (un peu longue) semaine! Nous allons essayer de rattraper notre retard. C’est vrai que ces compte-rendus nous prennent du temps, mais nous avons du plaisir à le faire, pour vous partager notre aventure, mais aussi comme journal de bord!

N’hésitez pas à commenter, à poser des questions… on vous embrasse!