Semaine 25

9 octobre 2018 1 Par Aude Tripet

Départ du Canada

Arrivée aux USA

Chicago

du 24 au 30 septembre

 

La semaine en points forts

  • Lundi, dernier jour à Montréal, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveau Myriam et Sébastien Corn pour un dernier repas ensemble. En fin de journée, David et Josias sont allés faire les démarches pour que Josias devienne officiellement propriétaire de notre voiture ; puis Josias nous a emmenés en ville prendre la voiture de location avec laquelle nous partions le lendemain.
  • Mardi, après le chargement, et après aussi s’être un peu perdus dans les travaux montréalais, nous sommes allés jusqu’aux chutes du Niagara !!! Dès notre arrivée à Niagara Falls, nous sommes allés nous garer tout près des chutes pour les admirer de nuit… Magnifique !
  • Mercredi matin, nous avons profité un peu plus longtemps des chutes, avant d’aller rendre visite à Max et Renata, grand-oncle et grand-tante de Aline qui vivent tout près des chutes. Un bel après-midi et un souper généreux resteront dans nos mémoires.
  • Jeudi, la route, bien que chargée d’incidents divers et variés, nous a fait passer la frontière américaine sans encombres après un dernier picnic au Canada; et arriver chez mon parrain en fin de journée. OUF !
  • Jeudi soir, souper avec Guillaume et Déborah (donc mon parrain et sa femme) et leur fille Suzanne, la meilleure amie de mon adolescence, accompagnée de sa fille Karina, qui aura bientôt 4 ans et parle français, pour la joie des enfants Tripet !
  • Vendredi, après une visite du campus de Bethel College, où travaillent Guillaume et Déborah, nous avons retrouvé Susanne dans un parc de jeux, où nous avons tous joué, parlé, joué, et profité d’être ensemble.
  • Samedi, pendant que Aude et les enfants restaient à la maison pour jouer et ré-organiser les valises, David et Aline ont eu l’opportunité de participer à une après-midi de « tailgating »… En effet, l’université Notre-Dame, toute proche, disputait un match de football américain contre l’université de Stanford plus tard dans la soirée. Dès 13h, 200’000 personnes viennent autour du stade, se font à manger, font la fête ensemble… All american experience !
  • Dimanche, nous avons pu visiter rapidement Chicago : le célèbre Cloud Gate, plus connu sous le nom de Bean, une petite promenade dans la ville, un arrêt dans un parc de jeux vraiment super cool, et on a même eu le temps de manger des doughnuts dans un café et d’acheter un petit aimant en souvenir ! Puis dodo dans un hôtel proche de l’aéroport, demain matin nous décollons vers San Francisco!

Les plus de la semaine pour les enfants
  • Bon, à Chicago, il y avait un grand parc avec des univers. Et dans ce parc de l’univers de la mer, mais il y avait aussi l’univers des tours, mais c’était vraiment super bien parce qu’on pouvait juste courir partout et même il y avait des énormes toboggans et aussi des systèmes où on pouvait parler en haut et maman elle nous répondait en bas. C’était rigolo, hein dis ? (Joshua) Oui, mais les grands toggobans, moi j’avais pas peur, mais toi oui. (Anaëlle) Ben oui, parce que en fait, ils étaient vraiment grands et il faisait tout noir dedans et moi ça me fait peur ! Mais j’ai le droit hein ! (Joshua) Ben oui, mais c’est pas grave, parce que on pouvait aussi courir sur les autres et ils faisaient pas peur ceux de l’autre côté, hein dis ? (Anaëlle) Ah ben non, et ils étaient trop bien parce que ils allaient super vite ! (Joshua) Moi e veux encore aller au parc ! (Noé)
  • Mais aussi, en fait, il y avait un endroit où c’était la mer pour les grands, mais ailleurs, c’était la mer pour les petits, et c’est quand même vraiment cool, ça non ? Parce que Noé, il pouvait aller aussi dans un bateau et il y avait pas des grands qui le poussaient et tout ça. (Anaëlle) Mais moi j’étais pas allé là. (Joshua) Mais aussi il était monté dans un bateau hein !!! (Anaëlle) Oui é moi était monté dans e bateau ! Eu tout seun ! (Oui, j’étais monté dans le bateau ! Tout seul !) (Noé)
  • Et aussi, on a visité Chicago, et moi j’ai un T-shirt où on voit Chicago et là on a marché dans les mêmes rues ! Et on a vu les mêmes gratte-ciels que sur mon T-shirt en plus ! (Joshua) Est choli Chi-cago. (Noé) On a bien marché, hein dis maman ? On a été super ! (Anaëlle) Oui vous avez été super, mais qu’est-ce que tu as aimé voir à Chicago ? (moi) Ben…. tout ! Mais surtout les doughnuts avec du chocolat et des petites trucs avec plein de couleurs ! (Anaëlle) Ah oui alors, ça c’était euh… mais vraiment très bon ! (Joshua) Moi l’a manché le doughnut moi ! (Moi aussi j’ai mangé un doughnut !) (Noé)
  • Quand on était chez le parrain de maman, hé ben il était très gentil Guillaume. Même qu’on peut aussi l’appeler Bill ! (Anaëlle) Oui, et Guillaume, il fait super bien Donald, parce que en fait, il sait faire avec sa bouche un peu comme ça et ça le fait parler comme Donald. Mais moi j’y arrive pas. (Joshua) Moi non plus avirre pas comme Donald (Noé). Ben moi non plus, mais même pas papa, hein ! c’est parce que Guillaume ça fait longtemps qu’il s’entraîne, Déborah, elle m’a dit. (Anaëlle)
  • En plus on a joué à un parc (à Mishawaka, donc) où maman elle s’est coincée dans un toggoban ! C’était trop rigolo ! Mais moi je l’aidais, et en plus à la fin, tu as réussi, hein maman ! (Anaëlle) Bravo Maman ! (Noé) Oui ben c’était fort, parce que maman elle montait à l’envers comme nous, mais nous on arrive mieux, mais c’est difficile pour les mamans ! (Joshua) Bravo maman ! Avirré maman ! (Bravo, maman, tu y es arrivée !) (Noé)
  • On a vu les chutes du Niagara, et c’est super beau, je te dis ! Et je crois pas qu’il y a beaucoup de copains de ma classe qui ont vu ça, quand même, hein ! (Joshua) Ouais, et même à un moment, on avait l’impression qu’on allait tomber dedans comme on était tout près, mais on pouvait pas tomber parce que en fait il y avait une barrière. (Anaëlle) Ben oui, quand même, euh, ils veulent pas qu’on tombe, hein ! Mais avant j’avais envie d’être un poisson qui sautait dans les chutes mais après quand j’étais tout près, euh, là euh… ben non hein ! Parce que ça doit faire peur même aux poissons quand même ! (Joshua) Et aussi les lumièèèèères !!! La nuit, comme c’est beau, hein dis ? (Anaëlle) Oh oui, et le rouge et le bleu et le vert, parce que ça change les lumières et c’est vraiment trop beau ! (Joshua) Ah oui même qu’on attendait, mais le vert, il venait vraiment pas très souvent ! (Anaëlle) Encore le vert ! Et encore le rouche ! Et encore le bleu ! (Noé) Toi aussi Noé tu as aimé les chutes? (Anaëlle) Oui. Est choli les ch-utes. (Noé)
  • Moi je dis que en tout cas notre voiture c’est un vrai cadeau, hein maman ? (Joshua) Ah bon, pourquoi tu dis ça ? (moi) Ben parce que quand même, elle est grand luxe cette voiture ! Elle a même une caméra pour voir derrière quand on recule, et c’est quand même pas toutes les voitures qui ont ça, hein ! (Joshua) En plus, moi ce que j’aime bien, c’est que il y a des boutons pour ouvrir les portes qui glissent comme ça, et c’est rigolo, mais c’est surtout pratique, hein maman ? (Anaëlle) Encore eu prendeu la voiture ! (Noé)
La semaine vue par les enfants
  • Mardi, après diverses frustrations, entre le chargement des bagages (pas tout simple, mais David est un champion et il a réussi à tout caser dans l’auto), et les travaux à Montréal (on ne sait plus si on a perdu une ou deux heures là au milieu, mais c’était tellement frustrant…) BREF! A l’arrivée, quel plaisir de découvrir les chutes, entre deux averses, donc pratiquement désertes… On nous avait recommandé de les voir de nuit, et on a pas été déçus! Pour dire vrai, on s’attendait à être déçus, mais non… C’est vraiment beau. Et il semble qu’il y ait plein de choses à faire là-bas. Sans regret quand même, on ne peut pas tout faire!
  • Le passage à la frontière s’est très bien passé, on était contents. Ce n’est jamais très rigolo, et probablement que les enfants sentaient la tension latente, ce qui nous a valu quelques accidents de parcours, mais bref. Nous sommes passés sans encombre. Notre destination hors des sentiers battus nous a aussi permis de s’arrêter dans des petits coins forts charmants… L’Amérique profonde est inconnue des grands voyageurs. Nous avons eu bien du plaisir à nos différentes pauses pipi improvisées!
  • Notre séjour à Mishawaka, chez mon parrain, m’a fait beaucoup de bien… En effet, retrouver Guillaume et Déborah, qui ont eu un si grand impact dans mon adolescence, et que je n’avais pas revu depuis si longtemps, était vraiment bon bon bon et super-bon. Je me suis régalé de retrouver leur sagesse, leur accueil, leur humour, tout simplement leur compagnie. Ils travaillent ensemble dans une université chrétienne, qui s’appelle Bethel College, dans l’Indiana. C’est une université qui « appartient » à la famille des églises « missionnaires », ce qui est le nom de cette famille d’églises parce qu’elles donnent de l’importance au travail missionnaire en général. Leur travail à cet endroit, c’est d’encourager, coacher, former, les jeunes qui veulent partir en mission. Leur expérience, leur formation et leur sagesse fait d’eux de véritables atouts dans ce domaine.
  • Nous avons pu visiter le campus avec eux, et y manger (miam miam, c’était un restaurant de bonne qualité) Ils nous ont également accompagnés dans des parcs de jeux pour les enfants, notamment tout près de la rivière Saint-Joseph, où on a pu regarder une échelle à poissons (un de ces endroits près de chutes trop grosses pour que les poissons ne les remontent, où on installe des passages à poisson). Il n’y avait pas de poissons, les enfants étaient donc déçus, mais c’était intéressant. En tout cas, c’était vraiment un moment important dans notre voyage, pour moi de revoir cette famille qui m’a fait découvrir et enseigné les bases de la foi. J’avais trouvé en eux un repère, un refuge, et de les revoir était vraiment bon.
  • Suzanne, la meilleure amie de mon adolescence, a emmené Aline et David faire du « tailgating » avec son mari Victor et ses deux garçons. C’était une expérience « all american »… Ils étaient à l’université de Notre Dame, où leur club de football américain, les Fighting Irish, jouaient contre Stanford. Ce sont deux très bonnes équipes de la côte ouest. Le stade dispose de 80’000 places (pour une région de 90’000 habitants) et environ 120’000 personnes de plus se retrouvent autour du stade pour la fête. Les gens prennent leur télévision sur leur pick-up, ou leur RV (camping-car), sortent le barbecue, les bières, etc… C’est une grande fête qui a lieu pour chacun des 6 grands matches de la saison. Le mari de Suzanne est d’origine mexicaine, ils ont donc mangé un plat typique mexicain à base de cochon, avec toute une équipe d’amis. L’université de Notre Dame est un immense campus, comme vous le verrez sur les photos… Il s’y trouve même une église, une réplique de la grotte de Lourdes, où des gens priaient pour le match! 🙂 La foule s’amassait pour regarder défiler la fanfare, qui est aussi assez fameuse, mais à leur plus grand regret, David et Aline n’ont pas pu rester pour cela. Ils ont regardé plus tard sur youtube! 🙂 Ils n’ont en réalité pas vu le match, mais surtout profité de l’ambiance digne d’un festival style Paléo. (PS: Notre Dame a gagné ce match!!!)
  • A Chicago, nous avons commencé par garer la voiture, en se disant qu’on verrait après comment trouver les endroits qu’on voulait visiter. N’ayant que quelques heures à notre disposition, nous n’étions pas très ambitieux. Mais voilà qu’en réalité, nous étions parqués JUSTE sous le fameux Bean, qui était plus ou moins la seule chose que nous voulions vraiment voir… Trop cool! On a même réussi à y prendre quelques photos avant le pique-nique, bien que tout le monde ait très faim. Belle journée, beau temps, belle balade le long des quais, et même un peu de musique bavaroise à la terrasse d’un café, pour le plus grand plaisir d’Aline, qui se sentait comme à la maison! Enfin… la taille des gratte-ciels, l’ambiance (sonore, etc) dans les rues… ça change, quand même!!!
  • Pendant tout ce périple, à part chez mon parrain, nous avions réservé des chambres d’hôtel pour être (le plus souvent) les 6 dans la même chambre. Noé a partagé le lit d’Aline, alors que Anaëlle et maman dormaient dans un second lit, et Joshua et papa dans un troisième. L’un des soirs, fatigué, Noé s’était endormi dans la voiture avant notre arrivée à l’hôtel. Nous l’avons couché directement, sans qu’ils se réveille. Au matin, un peu sonné, alors qu’Aline était aux toilettes, il dit à Anaëlle. « Anaëlle, moi, a une grande fille, a dormi avec -euh moi! » On a bien ri… Ces nuits furent toutes bonnes, et nous en sommes reconnaissants.

Et voilà, demain c’est le décollage, Californie, nous voici!!!